« Les immigrés ont reconstruit la France »

3494
PARTAGER

Comment répondre aux mensonges sur l’immigration ?

1. Ils disent :

« Le patronat est allé directement dans les colonies pour recruter des ouvriers afin d’industrialiser la France ; ce sont ces mêmes ouvriers coloniaux qui ont reconstruits la France après la guerre. »

2. Pourquoi le disent-ils :

Prétendre que les immigrés ont construit la France, et ont été exploités au passage, revient à dire qu’eux et leurs descendants ont des droits sur le pays. Cela permet également de culpabiliser les Français, éternels fainéants, incapables de faire quoi que ce soit sans l’aide de l’étranger, et de renforcer l’idée qu’il faut faire venir des immigrés pour assurer le travail que les Français ne veulent plus faire.

3. Pourquoi c’est faux :

L’idée que le patronat aurait envoyé des représentants dans les villages coloniaux pour recruter des ouvriers serviles est en réalité un mythe complet. Les recruteurs, qui ont bien existé, n’étaient pas des représentants du patronat mais d’officines plus ou moins mafieuses qui faisaient payer le trajet à des villageois trop crédules avant de les abandonner une fois arrivés en France. Les patrons ayant au contraire tendance à privilégier les ouvriers locaux, les immigrés se retrouvaient bien souvent sans emploi : ainsi, en 1953, entre 115 000 et 220 000 Algériens présents en France étaient au chômage.

La participation d’ouvriers coloniaux à la reconstruction relève également de la légende urbaine. Si des Maghrébins ont été employés à la reconstruction de la France, ce ne fut que de manière anecdotique : en 1951 (considérée par les historiens comme la fin de la reconstruction), les Maghrébins représentaient moins de 1 % de la population active métropolitaine.

En résumé, cette affirmation comme quoi les immigrés auraient construit ou reconstruit la France est tout simplement fausse.