En mots

LES IDENTITAIRES : DES MOTS

Depuis 2002, les Identitaires sont parvenus à imposer leurs thèmes dans le débat politique mais aussi à imposer leurs mots, leurs expressions, leurs slogans.

Racailles

« Ils ont leur bande, rejoins ton clan ! », ce slogan était au cœur d’une des premières campagnes des jeunes identitaires justement intitulée « Face à la racaille tu n’es plus seul ». Nous avons ainsi participé à donner un sens politique clair à ce terme populaire et à le faire entrer dans le langage des droites, nationale ou prétendument « décomplexée ».

Racisme anti-blanc

Les Identitaires ont été les premiers à mettre le racisme anti-blanc et anti-français au cœur du débat public, notamment en menant une véritable guérilla aux groupes de rap haineux. Le livre-enquête Sale Blanc (de Gérald Pichon) publié par les éditions IDées s’est vendu à plusieurs milliers d’exemplaires et fait office de référence dans la dénonciation de ce phénomène.

Délocalisation à domicile

La délocalisation à domicile est un concept ayant été forgé par les identitaires et utilisé pour la première fois en janvier 2009 lors de l’action menée contre la chaîne de restauration Chez Papa, qui prétendait vendre à ses clients des repas typiques du sud-ouest tout en employant en cuisine des clandestins ! Il s’agit de dénoncer le comportement de ceux qui – ne pouvant délocaliser physiquement leur activité – se servent de l’immigration (légale ou clandestine). Le terme de délocalisation à domicile a depuis été repris par de nombreux acteurs politiques ou analystes.

Islamisation

Littéralement, la modification de la société à travers la présence revendicative et intrusive de l’islam. Sujet majeur de la décennie écoule en France, du voile à la construction de mosquées, de l’islamisme politique au djihadisme terrorisme, l’islamisation est la conséquence de l’immigration massive, incontrôlée et imposée. Depuis leur création, les identitaires ont été en première ligne sur ce sujet, non seulement en dénonçant la situation à travers des actions chocs, mais aussi plus concrètement et localement en empêchant la construction de mosquées dans plusieurs villes ou en dénonçant les politiciens complices.

Les nôtres avant les autres

Aimer ou aider son prochain, cela commence par aider son proche. Ce slogan, utilisé pour la première fois dans le cadre des actions de solidarité menées par les identitaires auprès des SDF, a depuis été intégré dans le vocabulaire patriote courant. On a ainsi pu voir, par exemple, Marine Le Pen l’utiliser.

Grand remplacement

Si la formule littéraire appartient au courageux écrivain Renaud Camus, les Identitaires ont largement participé à la populariser sur le terrain politique et militant. Le Grand remplacement, c’est-à-dire le remplacement progressif de la population française par d’autres populations venues par l’immigration, ne relève malheureusement pas du concept mais du constat.

Remigration

« Lorsque nous arriverons, ils partiront ». Nous pensons que le seul moyen d’éviter le chaos qui découle fatalement des sociétés multiculturelles (et donc multiconflictuelles) c’est aujourd’hui d’envisager, de manière pacifique et concertée, la remigration. C’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une majorité des immigrés extra-européens présents sur notre territoire. Les identitaires ont ainsi développé une feuille de route composée de 30 mesures concrètes.

Déchéance de nationalité

Dès 2012, à la suite des attaques perpétrées par Mohamed Merah, nous avions réclamé l’application de la déchéance de nationalité. En 2014, alors qu’éclatait au grand jour les départs réguliers de « Français », dans l’immense majorité des cas issus de l’immigration et le plus souvent binationaux, pour s’engager dans le djihad en Irak et en Syrie nous lancions une importante campagne militante réclamant non seulement la déchéance de nationalité mais aussi l’interdiction de territoire. Nos affiches portaient alors le slogan « Aujourd’hui djihadistes en Syrie, demain terroristes en France » ! Les événements nous ont, malheureusement, donné une fois de plus raison. Premiers à réclamer l’application de la déchéance – ou du retrait – de nationalité (déjà contenus en partie dans notre Code civil) et l’extension de leur cadre, les identitaires ont été des éclaireurs puisque l’idée a désormais traversé l’ensemble du spectre politique, du FN jusqu’à une partie de la gauche gouvernementale. Selon plusieurs sondages, elle est soutenue par 90 % des Français !

On est chez nous !

Le cri du cœur d’un peuple qui ne veut pas mourir ! D’abord entendu dans travées des stades, puis dans les manifestations et meetings. Slogan simple, donc efficace. « On est chez nous » est une réponse ferme et définitive à ceux qui seraient plutôt tentés de crier « On naît chez vous », estimant dès lors que ça leur confère des droits…

Reconquista/Reconquête

Le terme, espagnol et portugais, de Reconquista désigne le mouvement historique qui vit la reconquête par les chrétiens des royaumes musulmans de la péninsule ibérique. Dans une Europe en passe d’être colonisée par ses anciennes colonies, la Reconquista est devenu un mythe mobilisateur, qu’on en fasse une acception métaphorique ou plus concrète…