Accueil | Islamisation | L’appel des 100 contre le « séparatisme islamiste » : une rupture majeure

L’appel des 100 contre le « séparatisme islamiste » : une rupture majeure

Événement majeur dans le monde des idées : aujourd’hui, une tribune « Non au séparatisme islamiste » et signée par 100 intellectuels, est parue dans le Figaro et a été annoncée en une. Cet événement scelle un peu plus l’alliance entre des figures de la droite anti-islamisation (Rioufol, Elisabeth Lévy, Chantal Delsol…) et de la gauche Vallsiste (Céline Pina, Brice Couturier, Fatiha Boudjahlat, etc).

Au-delà du contenu de ce texte (largement perfectible et critiquable à certains égards), sa dimension politique et idéologique constitue un événement fondateur.

Le rapprochement d’une certaine droite et d’une partie de la gauche – qui participe d’un mouvement général de déplacement de l’axe vers la droite, la tribune étant tout de même parue dans le Figaro et non dans Libération… – sur la question de la lutte contre l’islamisme est un lent processus né en dehors des partis, enfermés dans les logiques partisanes. Reprenons-en l’historique dans l’essentiel.

Des premiers contacts ont eu lieu autour des éditions Ring, qui publient autant Laurent Obertone (dont le dernier livre est une fiction autour d’un scénario de guerre civile en France sur une base ethnico-religieuse) que Zineb El Rhazoui, ancienne journaliste à Charlie Hebdo et Présidente du jury du prix de la laïcité en 2015.

Une autre étape se passe quand Alexandre Devecchio, journaliste ayant commencé sa carrière au Bondy Blog avant d’évoluer progressivement (notamment grâce à la question de l’islamisme) jusqu’à devenir membre de la direction du Figaro Vox. Pierre angulaire du rapprochement de ces mouvances évoluant au départ dans des mondes séparés, il a récemment fondé un nouveau journal, au titre évocateur « Recomposition ». Le rédacteur en chef n’est autre que Mathieu Bock-Côté, l’intellectuel faisant probablement la critique la plus fine du multiculturalisme (cf son livre « Le multiculturalisme comme religion politique »), tandis qu’on trouve parmi les plumes contribuant à ce magazine Laurent Bouvet (fondateur du mouvement du « Printemps Républicain », dont l’objectif est de peser à gauche sur la question de la lutte contre l’islamisme) ou Brice Couturier (journaliste, signataire du manifeste fondateur du Printemps Républicain). Le magazine Causeur incarnait également cette nouvelle hybridation idéologique avec Elisabeth Lévy à sa tête et Marc Cohen, membre fondateur du Printemps Républicain en rédacteur en chef.

Après un rapprochement né dans le domaine de l’édition, puis du journalisme, (la fracture à gauche entre la « gauche Charlie » et la « gauche Médiapart » accélérant sans doute le processus), ces personnalités sont maintenant manifestement capables de se mettre autour de la table et de produire un texte idéologique commun. L’alliance est hétéroclite : on y retrouve certes des intellectuels ou journalistes de droite et de gauche, mais également des apostats de l’islam comme l’écrivain Walled al-Husseini (édité également aux Editions Ring), Mohammed Louizi, auteur du livre « Pourquoi j’ai quitté les Frères Musulmans », David Vallat, ex djihadiste repenti, ou bien dans un autre registre Antoine Spire, vice-président de la LICRA, Maxime Tandonnet ex conseiller de Nicolas Sarkozy sur l’immigration ou le philosophe Rémi Brague. À noter également la présence parmi les signataires de Bernard de la Villardière.

On peut être critique sur la synthèse idéologique qui en ressort. Elle a néanmoins le mérite d’exister, de participer à fracturer la gauche et de faire reculer le poids du politiquement correct. Et malgré ce qu’on peut – légitimement – penser de certains signataires de la tribune, le fait est que la réunion de profils aussi disparates ne peut pas laisser indifférent. Davantage que l’union des droites, la clef pour constituer une majorité électorale ne serait-elle pas à chercher au-delà, et notamment dans le rassemblement de tous les opposants à l’islamisme ?

Sébastien Froment

Dans la même catégorie

Cathédrale de Nantes : les catholiques méritent-ils ce qui leur arrive ?

Les trois départs de feux à la cathédrale de Nantes ont détruit entièrement un orgue du XVIIe siècle, fruit du travail d’artisan qui caractérise l’ingéniosité et la tension vers le Beau dans la civilisation européenne. Mépris incroyable à l’égard d’une foi...

Repentance et génuflexions : quoi que vous fassiez, ça ne sera jamais assez

L’hystérie qui se développe dans le sillage du mouvement Black Lives Matter ne semble connaître aucune limite. Même les plus consciencieux des activistes antiracistes ou pro-migrants peuvent à tout moment être accusés de racisme s’ils ont le malheur d’être blancs. Au...

La théorie du « privilège blanc » à l’assaut du pouvoir

Nouveau concept star des social justice warriors, le « privilège blanc » n’est pas qu’un gadget intellectuel à la mode. Cette idée gagne du terrain en France. La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH), fondée en 1947 par le Français René...

Les trois leçons de l’affaire George Floyd

Personne n’ignore l’onde de choc mondiale causée par la mort de George Floyd, un Noir américain décédé dans le cadre d’une interpellation du policier Derek Chauvin. La polémique attisée par les marxistes culturels, les antifas, les social justice warriors, les...

La mémoire trafiquée de l’esclavage

La vague émotionnelle entourant le mouvement Black Lives Matter a tout dévasté sur son passage. La puissance de feu médiatique des ennemis de Donald Trump ne s’est une nouvelle fois pas démentie. Car il s’agit bien d’une campagne pour déstabiliser le président...

Les Croisés ont-ils précipité la chute de Constantinople ?

Il y a 567 ans, le 29 mai 1453, Constantinople, la capitale de l’Empire byzantin, tombait aux mains des Turcs ottomans. Quelles sont les causes de l’écroulement du dernier vestige de la Rome impériale ? « La prise de Constantinople en 1204 par les Croisés a affaibli...

Génération Identitaire lance l’alerte, Castaner contraint de sermonner les imams

Alors que la France n’en finit plus de compter ses morts, des musulmans profitent du confinement pour multiplier les provocations et occuper l’espace public. Les jeunes identitaires ne pouvaient pas les laisser faire sans réagir. Des appels à la prière islamique...

COVID-19, le monde d’après : frontières et relocalisations ?

Depuis qu’il déferle sur l’ensemble de la planète, le Coronavirus a étalé au grand jour les failles du système économique actuel. Cet événement inattendu démontre une fois de plus que « le sens de l’Histoire » n’existe pas. On ne pourra plus considérer la...