Accueil | Immigration | La réponse cinglante de la France qui souffre à ceux qui voudraient la culpabiliser

La réponse cinglante de la France qui souffre à ceux qui voudraient la culpabiliser

Depuis quelques semaines, on entend moins les jérémiades du comité Adama et de leurs amis indigénistes. La manifestation place de la République le 13 juin est pour le moment leur dernier rassemblement d’ampleur. À n’en pas douter, l’action percutante de Génération Identitaire n’est pas étrangère à cette baisse de régime.

Elle a permis de mettre en lumière la haine des blancs qui motive bon nombre d’antiracistes. Mieux, grâce à un sondage qui lui a fait suite, elle a aussi permis de démontrer que le racisme antiblanc était une réalité pour 47 % de Français (17 % ne se prononcent pas). Après des semaines de matraquage médiatique sur l’existence d’un « racisme systémique » en France, ils sont seulement 30 % à y croire.

Comment s’en étonner dans un pays où la haine des blancs, de la civilisation européenne et de la France est le soubassement du terrorisme islamiste ? Comment s’en étonner dans un pays où la criminalité grandissante fait vivre aux Français un enfer quotidien ? Une situation dramatique dans laquelle l’accueil généreux et naïf de millions de non-Européens trouve évidemment son origine.

Dans les réactions qui ont fait suite au déploiement de la banderole « Justice pour les victimes du racisme antiblanc », on a pu percevoir un véritable sentiment de gratitude chez de très nombreux Français. Ils n’en pouvaient plus de subir insultes et calomnies de la part de ceux qui devraient en réalité leur montrer de la reconnaissance. L’action de Génération Identitaire fut la réponse cinglante de la France qui souffre à ceux qui voudraient une nouvelle fois la culpabiliser.

Ces différences majeures de perception sur un vivre-ensemble générateur de plus en plus de violences illustrent les profondes divisions identitaires en France. Des fractures bien trop marquées pour envisager les solutions dépassées que sont l’assimilation ou l’intégration. La remigration apparaît plus que jamais comme l’horizon vers lequel nous devons tendre pour pacifier la société française et les tensions qui portent en elle les germes d’une potentielle guerre civile.

Jean-David Cattin

Dans la même catégorie

Notre faiblesse ne justifie pas l’islamisme et le Grand Remplacement

Certains voient dans les attentats la sanction de nos faiblesses et de notre décadence. De la même manière, le Grand Remplacement ne serait que la conséquence de notre « grand effacement » intellectuel. Tenter de freiner le Grand Remplacement ou de lutter contre le...

Pierre de Villiers, l’imposture

Depuis quelques mois, Pierre de Villiers semble être en pré-campagne : passages dans les grands médias, sortie de son livre L’équilibre est une force, déclarations solennelles sur l’état de la France… Toutes ces sorties médiatiques concourent à l’imaginer en candidat...

Les frontières, seule solution à l’immigration-invasion

Par le Guatemala transitent les immigrés clandestins venus du Honduras et d’autres pays d’Amérique latine. Tous savent qu’une dernière étape les sépare de la Terre promise à la bannière étoilée : le Mexique. Celui-ci, gouverné par le démagogue Andrés López Manuel...

Inséparables ?

Dans son discours de vendredi dernier, Emmanuel Macron a présenté sa « loi contre le séparatisme » qui doit être débattue au Parlement en décembre. Un texte présenté par le service communication du Président comme une réponse à « l’islamisme », mais dont l’intitulé se...

Pourquoi Trump peut encore gagner 

Il se manifeste à peine un peu plus de prudence que lors de la dernière élection présidentielle américaine. Pour autant, presque tous les analystes et journalistes français veulent croire à une défaite de Donald Trump. Mais pour qu’il y ait défaite du candidat...

Reconquérir notre territoire : la liberté par l’enracinement

Trois phénomènes récents et graves concourent à déposséder les Français de leurs villes. D’une part, la progression électorale d’EELV dans les villes, conséquence de la gentrification, soit l’embourgeoisement urbain aux dépens des classes moyennes intermédiaires et...

Montée des tensions avec la Turquie : prémices d’une Europe qui se défend ?

Les visées impérialistes de la Turquie d’Erdogan ne font plus de doute. Après avoir annexé une portion de la Syrie, envoyé des troupes en Libye, elle tente de s’accaparer des gisements pétroliers dans les eaux territoriales grecques et chypriotes. La transformation de...

Sainte-Sophie transformée en mosquée : pleurnicher ne sert à rien

La transformation la basilique Saint-Sophie en mosquée a fait couler beaucoup d’encre. Le pape s’est dit « très attristé », ce qui est faible au regard de l’enjeu de reconquête affirmé par le président Erdogan. En effet, le président de la Turquie a remis clairement...